Sous couverture

Sous couverture 178497 250 400

Auteur : Hayley B. James

Genre : Policier, homoromance

Éditeur : Dreamspinnerpress

 

Résumé :

L’officier de police Gabriel Carter refuse de se retirer de sa mission sans être parvenu à ses fins. Donc, lorsqu’il part, sous couverture de plusieurs mois, en tant que prostitué masculin nommé Ty, il a bien l’intention de faire tout ce qui est en son pouvoir pour régler son dossier par des arrestations. Il séduit sa cible, Démétrius Pardo, le deuxième homme le plus puissant de Las Vegas et trafiquant d’êtres humains, mais l’homme ne correspond pas du tout à ce à quoi il s’attendait.

Plus Gabriel en apprend sur Démétrius, plus il doit faire face à des rebondissements qui jonchent son chemin dans une affaire qui se complique et le mène au rival de Démétrius, Arden, et au-delà. Il s’agit d’un dossier plein de fausses identités et de quiproquos. Couche après couche, il doit démêler des histoires forgées de toutes pièces. Gabriel est certain qu’il n’y a aucune chance pour qu’il puisse faire un jour confiance à Démétrius en lui confiant sa vie… et encore moins son cœur.

 

Chronique :

Commençons par le plus simple : j’ai adoré ce roman ! Le bon point de ce dernier est le fait de mettre en scène une intrigue policière très bien menée sur fond d’une romance qui se développe malgré les héros de cette histoire. L’univers paraît réaliste, quoiqu’un peu too much dans les vices de l’humanité.

Nous suivons donc Ty, un prostitué qui s’avère en réalité être un agent infiltré dont la mission est de coffrer Démétrius Padro. Après plusieurs semaines, il réussit enfin à s’approcher de sa cible… Mais tout ne se passe pas comme prévu : Démétrius est loin d’être l’homme qu’il croyait et, pire, il éprouve malgré lui du désir pour le monstre. L’attirance passionnelle et curieuse finit par les piéger tous les deux, compromettant dangereusement leur position, et un jeu de mensonge s’installe entre eux, un jeu pernicieux qui ne fera que perdre peu à peu Ty.

C’est ce jeu de mensonge et d’identité qui reste le plus intéressant dans ce roman. Malgré les réponses qu’apportent les personnages, on n’est jamais sûr de rien et le doute continue de planer jusqu’à la toute fin du roman…

Parlons d’ailleurs de cette fin : sans vous spoiler, je dirais que mon avis reste mitigé sur la conclusion de ce tome. L’auteur nous offre une vision plutôt réaliste et logique de la fin qu’elle change totalement pour un autre genre alors que sa première idée était bien plus intéressante. Surtout que cela affectait énormément Gabriel, qui déjà avait du mal à s’en remettre de sa mission. Le côté psychologique du passage, pas assez poussé malgré tout, est tout de même bien mené. J’aurais cependant aimé en voir davantage, avoir une suite à cette histoire, un nouveau tome mettant une nouvelle intrigue en place avec ce Gabriel presque brisé.

Pour conclure, j’ajouterai que pour un roman qui veut se placer dans l’univers des jouets sexuels de nature humaine, l’auteur nous épargne à nous autant qu’à son personnage les pires atrocités qu’on pourrait normalement voir. Elle évite grandement de faire de ce roman au sujet délicat un roman pornographique, et c’est tout à son honneur ! Le seul hic à noter est dans les dialogues : à certains moments, il m'était difficile, voire quelques fois impossible, de reconnâitre qui parlait à qui.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.