Nés à minuit

NÉS À MINUIT

 

Na s a minuit bannia re

 

Auteur : C.C Hunter

Genre : Urban Fantasy Jeunesse

Tomes : 5/5

Éditeur : Michel Lafont

 

 

Nes a minuit tome 2 soupcons 918362 250 400

Tome 2 : Soupçons

 

L'histoire débute à peu près au moment où le précédent volume s'achève - ou quelques jours aprés. C'est donc toujours l'été à Shadows Fall et il ne s'est pas passé assez de temps pour que les choses évoluent. Ce qui crée un grand mouvement de répétitions (toujours les mêmes conversations avec les mêmes questions, certes légitimes, mais répétitives et créant ainsi un effet de lourdeur) voire presque d'incohérence dans le développement des relations amoureuses ou amicales de notre héroïne et de ses copines. (Je tiens à souligner que le triangle amoureux me paraît forcé par  moment... Comme si l'auteur voulait à tout prix garder l'ambiguïté sur la relation amoureuse de son héroïne... Cela se comprend mais je trouve cela mal exploité de temps à autre... J'espère que ça s'améliorera par la suite). D'autres moments, l'auteur nous épargnent des jours de parlotte en résumant en deux lignes ce que nous avons manqué... C'est un moyen pratique pour faire avancer l'histoire mais quand on utilise trop cette technique, c'est aussi agaçant.

Mis à part ces petits défauts, cela reste toujours une lecture agréable et on s'impatiente d'avoir LA réponse à LA question concernant Kylie, où l'intrigue commence enfin à nous y emmener peu à peu. 

 

 

 

Avis sur la série :

Ayant lu les 5 volumes à peu de temps d'intervalle, je propose de donner mon avis général sur cette série.

Tout d'abord, il faut savoir que, à mon grand dam (ou pas), j'ai fait un retour sur les romans dits de "jeunesse", depuis un an environ (comme vous pouvez le constater avec ma lecture des Chroniques Lunaires de Marissa Meyer). De ce fait, même si cela porte à être critiqué, il est normal que la narration soit plus... enfantine, pour dire les choses telles quelles. Cela m'a un peu dérangé durant ma lecture de ces cinq tomes mais, qu'y faire ?

Ce n'est donc évidemment pas dessus que je vais juger cette série.

Le premier tome était génial : il nous faisait découvrir l'univers que C.C Hunter a mis en place en même temps que l'héroïne. On se pose des questions et on a envie de partir à la rencontre de chacune des espèces présentées et, surtout, de savoir qui est Kylie (ou ce qu'elle est, s'entend). Il y a également des histoires d'amour derrière tout ceci mais j'y reviendrai tout à l'heure.

Le hic commence à partir du tome 2 et se poursuivra jusqu'au tome 4. En effet, les tomes 2 et 3 sont trop longs pour rien. Certes, je comprends que l'auteur veuille faire durer le suspense mais elle joue très mal dessus. Le point le plus embêtant est le temps qui passe, ou celui qui ne passe pas. Je m'explique : il se passe deux ou trois mois grand maximum entre le premier tome et le cinquième. Trop peu de temps donc pour exploiter et explorer les questions que le récit soulève. De ce fait, nous avons parfois l'impression de tourner en rond dans les sujets et dialogues évoqués. Il y a aussi le problème de comment est amené chaque scène : on part d'un point A pour arriver au point B mais l'auteur, souvent, passe par des points C, D voire E avant enfin d'aborder le point B, c'est-à-dire le point pour lequel la scène a été amenée. Cela donne un effet un peu brouillon, comme si l'auteur avait eu envie d'exprimer plein de chose en même temps mais qu'elle était réduite en nombre de pages et/ou de lignes... Ce n'est donc pas très agréable à lire...

Dans ce même point de vue réduit du temps qui passe, les intrigues amoureuses sont bien trop mal exploitées et donc limite expéditives. Et cela ne concerne pas uniquement l'héroïne qui passe d'un sentiment à un autre pour y revenir, etc... Les personnages secondaires aussi ont leur problèmes amoureux qui ne se laissent pas le temps d'être développés. Pas assez de temps pour comprendre et développer donc les sentiments amoureux ; cela me fait drôlement pensé à cette culture nippon de tomber amoureux de quelqu'un sans le connaître... Les amours vont et viennent donc sans être exploitées pour préférer l'un ou l'autre des prétendants... Enfin, en ce qui concerne l'héroïne, dès le premier tome, j'avais fait mon choix pour des raisons totalement personnelles mais, pour l'héroïne, cela laissait clairement penser qu'elle préférait l'autre pour au final, finir avec celui que je voulais (mais là encore, la tournure et le dévellopement de l'intrigue amoureuse me laisse me demander si c'est le meilleur choix...). Les questions restent plus-ou-moins les mêmes pour les intrigues amoureuses secondaires et même amicales (c'est un coup de foudre que Kylie a eu avec sa directrice pour se lier aussi intimmement au bout d'une semaine ?)...

À la fin du tome 3, nous découvrons enfin ce qu'elle est et, même si ce n'est pas une espèce reconnue, il est facile de comprendre les enjeux de son espèce... Et pourtant, non, aucun ne semble comprendre, deviner ou suggérer quoique soit et la question persiste donc durant tout le tome suivant. Ce n'est qu'à la toute fin du tome, voire au début du tome 5 que nous avons une réponse concrète. D'ailleurs, ce dernier tome était une belle conclusion, bien qu'il s'achève avec un mariage que je trouve précipité à mon goût (par rapport au temps qui n'est pas suffisamment passé, je veux dire), mais il aurait été interressant de plus dévelloper les quêtes mis en question (il est un peu trop rapide alors que durant tous les autres tomes, l'auteur jouait trop sur la lenteur des évènements). Un bon dernier volume bien reduit alors que les tomes 2 et 3 aurait pu figurer en un seul... Et du coup, un détail qui n'a pas été développé dans ce dernier tome, et que je trouve dommage, c'est la relation de Kylie avec son grand-père...

Enfin, le dernier point que je n'ai pas du tout apprécier est la façon de l'auteur de toujours mettre son héroïne en situation de "m'as-tu vu". Problèmes familliaux ? Il faut que ça pète devant tous les élèves. Problème de couple ? Il faut que ça se passe au vu et au su de tous. ETC. Désolée mais une histoire n'a pas besoin d'un public pour être intéressante. Elle peut être racontée par l'héroïne à ses amis mais ses amis n'ont pas besoin d'y assister... Une fois, ok, pour montrer la vie carambolesque de Kylie, que tout lui tombe dessus, et qu'elle doit lutter de toutes ses forces pour s'en sortir... Une seconde fois, c'est répétitif, une troisième, c'est lourd, une quatrième, mieux vaut ne plus rien dire, etc... Il y a aussi le fait que beaucoup de choses lui tombent dessus sans lui laisser le temps de respirer, vu le peu de temps qui se passe entre chaque scène (ok, c'est le propre d'une héroïne d'être au centre de tous les problèmes mais quand même, y'a de l'abus là je trouve)... C'est un peu lourd... Surtout qu'à certains moments, je trouve totalement déplacé et inaproprié comment certains sujets sont abordés et/ou comment Kylie parle pour présenter les choses... je sais pas, je trouvais que ça détonnait un peu...

Pour finir sur les points négatifs, je parlerai de la mauvaise traduction à certains moments, qui rendaient la compréhension du récit assez confuse... De même lorsqu'on ne sait pas qui parle et qu'il nous faut reprendre le paragraphe pour comprendre ou deviner qui a dit quoi, que ce soit à cause de non-sens, d'incohérence, ou de mauvaise ponctuation qui nous font perdre le fil du récit...

Par contre, il y a un élément que j'ai trouvé super dans cette histoire c'est par rapport aux fantômes. L'un des pouvoirs de Kylie est de parler aux esprits et, par conséquent, de les aider. Que les intrigues se développent et soient liées aux fantômes qu'elle rencontre est une très bonne idée, au lieu d'aider n'importe quel fantôme inconnu et n'ayant aucun lien avec sa quête, alourdissant par conséquences les choses que la jeune fille doit faire...Malgré les points négatifs cités dans cette critique, ce fut une lecture que j'ai appréciée dans son ensemble, de par l'univers cohérent et intéressant qu'a créé l'auteur. On a un grand sourire devant des scènes un peu niaises mais qui colle au type de lecteur visé. Sincérement, une version adulte (dans la manière d'écrire s'entend, pas nécessairement avec des héros adultes) de cette histoire et j'aurais carrément adoré !

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×