Lune de sang

Auteur : David Cooper

 

Genre : Urban Fantasy (Bit-lit), Homoromance

 

Tomes : 3/9 (en cours)

 

Éditeur : STEditions

 

 

 

Lune de sang tome1

 

Tome 1 

 

 

 

Résumé :

 

Kian, 19 ans, habite la petite ville de Livermore Falls dans le Maine. Un soir, il accompagne sa meilleure amie Lindsey à une soirée et croise le regard d'un inconnu dont il tombe immédiatement sous le charme. Ce qu'il ignore, c'est que Deven, l'inconnu en question, le connaît et s'apprête à le tuer.

 

 

 

Avis :

 

Les histoires de vampire ne sont pas celles que je préfère en générale et j'ignore ce qui m'a poussé à le lire malgré tout... Ce fut d'ailleurs une agréable surprise, tout d'abord par le style envoûtant de l'auteur, puis également par la forme dont il apporte son récit.

 

L'histoire se déroule à travers les yeux de Kian, jeune adolescent banal du Maine, qui se fait transformer en vampire. Le processus est long, douloureux, mais surtout Kian a conscience de sa part humaine qui rebute à l'idée de faire souffrir les hommes, de les dévorer et de les tuer. C'est une vision nouvelle dans mes lectures (certes, infimes) sur le sujet et j'avoue avoir énormément apprécié voir le développement des sentiments de Kian sur sa condition, son dégoût, sa culpabilité, son questionnement incessant – si différent des autres histoires où souvent, devant le fait accompli, l'humain transformé devient maléfique ou bien un objet de désir convaincu, sans aucune profondeur.

 

À l'image de Kian, je suis particulièrement agacé par Deven qui, tout aussi gentil qu'il l'est, garde ses secrets, ne les partage pas avec Kian qui est en droit de savoir. De ce fait, nous devinons rapidement la vrai nature de Kian au fil de ses découvertes, même si celui-ci a du mal à le comprendre puis à l'accepter quand, enfin, on le lui explique plus-ou-moins clairement. Tous les secrets ne nous sont évidemment pas développés à la fin de ce premier tome qui nous donne particulièrement envie de lire la suite.

 

Un point qui m'a perturbé est le changement de point de vue soudain à la fin dudit volume, et que l'on retrouve dès le début du prochain. Le récit étant à la première personne, on ne s'attend pas, d'une manière générale, à retrouver soudainement un narrateur omniscient, même si sa présence explicite clairement les « trous » que l'on peut retrouver habituellement dans une narration à la première personne.

 

Sinon, pour les amateurs de jeux de séduction, passez votre chemin, nous sommes face à une romance du style viscérale, ou coup de foudre si vous préférez, et donc malgré toutes ses questions et le fait qu'il déteste son tueur/créateur, Kian ne peut s'empêcher de tomber inévitablement sous le charme de Deven, celui-ci le traitant comme la chose précieuse qu'il est réellement à ses yeux. C'est romantique, quoi...

 

 

 

 

 

 

Lundesangsite

 

Tome 2

 

 

Résumé :

 

Deven se lance à la recherche de son amour récemment reconquis. Mais sa nouvelle quête va les mener vers d'anciens ennemis de son clan. Entre combats mortels, vengeance et espérances, il devra affronter des rappels d'un passé aussi bouleversé qu'extraordinaire.

 

 

 

 

Avis :

 

Suite à ma lecture très appréciée du premier tome, je me suis jetée sur ce second... Comme pour le précédent, j'ai beaucoup aimé le style fluide et complet de David Cooper. Cependant, le déroulement de ce second tome m'a beaucoup moins plus que le précédent.

 

Dans cette suite, l'histoire se focalise principalement sur le couple formé par Kayhlan et Kara, l'une étant la favorite de l'infidèle Richard, l'autre celle de Deven. À la manière des flashs visuels de Kian dans le premier tome, nous voyons donc le passé de ces deux femmes, tour à tour ennemies et amantes.

 

Bien évidemment, nous suivons toujours l'évolution de Kian où on apprend que, durant ses cinq mois d'emprisonnement, il a pu se rappeler de nombreuses choses de son passé et accepte le fait qu'il soit Sellan tout en étant lui-même. J'aime énormément voir des brides de son passé, et cela m'a même permis d'un peu mieux comprendre Erik, son frère, et j'espère qu'on en verra davantage dans les tomes suivants.

 

Tout comme la fin du précédent tome, celui-ci alterne les narrations omniscientes avec celle de Kian lui-même, narrée au « je ». C'est, encore une fois, assez perturbant, mais on finit par s'y faire...

 

 

 

Product thumbnail 1

 

Tome 3

 

Résumé :

Deven a retrouvé Kian après avoir traversé tout le pays. Mais les combats, les origines de son sang dans ses veines, le temps qui ne cesse de défiler ramènent le souvenir de Sellan dans l'esprit de Kian. Celui-ci va devoir affronter ses responsabilités et des rappels incessants d'un long passé devenu de plus en plus présent. Son amour pour Deven l'aidera-t-il à admettre enfin ce qu'il est, le Seigneur de tout un clan ?

 

Avis :

Le troisième volet de la saga est… long. Aucun autre mot ne me vient à l’esprit pour expliquer mon ressenti face à ce tome-ci. L’histoire traîne en longueur et s’attarde sur le quotidien des uns et des autres. Aucune action, juste la vie qui continue pour chacun des personnages, entrecoupés comme toujours par des rappels du passé. Le second tome manquait également d’un peu d’action mais là… il n’y en a plus du tout. Heureusement, et je l’espère, la fin du volume annonce une bataille prochaine et donc très probablement des rebondissements.

Comme toujours, Kian reste mon personnage préféré et ses réflexions sur Sellan et lui-même sont les plus intéressantes. D’autant plus quand on note la réaction passive mais expressive de Deven face au retour de son Sellan d’antant. Cependant, on ne les voit pas assez, ni même avec leur bébé, à cause de tous les autres personnages qui prennent de la place dans le récit. Personnages dont les noms commencent tous par « K » et me perturbent plus qu’autre chose, mélangeant parfois les uns et les autres (même les animaux ont des noms en « K » ! Ça devient une obsession à ce stade-là !)

Alice monte un peu dans mon estime à la fin du volume, quand il y a ce rapprochement imperceptible qui survient entre elle et Kian, un rappel de leur relation passée avec Sellan. J’ai hâte d’en voir davantage car pour Kian/Sellan, elle représente un véritable soutien, quelqu’un avec qui discuter et passer du temps sans se sentir mal-à-l’aise.

Les questions sur le retour de Sellan et la naissance de leur bébé persistent mais promettent une réponse après le combat contre l’Ordre des Stryves. Enfin on approche de cette vérité mise de côté depuis le premier tome !

En bref, l’auteur n’aurait pas dû faire de cette partie un tome à part entière…

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×