Jakera

jakera.jpg

 

 

Titre :  Jakera

 

Auteur : Amparo Seith

 

Tome : Unique

 

Éditeur : Auto-édition (voir sur le site de l'auteur ou sa page facebook)

 

Genre : fictif, réaliste

 

 

Résumé :

Bienvenue à Jakera, grande ville de Iérasia, pays verrouillé au reste du monde. Rien ni personne n'entre à Iérasia à moins d'avoir été choisi par l'élite dirigeante, surtout en ce qui concerne le monde la culture étrangère : sont entièrement bannis le cinéma, la littérature et la musique. L'État tout puissant, aidé d'une compagnie privée ayant le monopole sur tout ce qui se produit ou se vend dans le pays, contrôle la vie des habitants d'une poigne de fer.
 

Je m'appelle Jinja et c'est là que je vis. Je partage mon temps entre mes études et mon travail dans un café. Ma vie est tout ce qu'il y a de plus ennuyeuse.   Mais tout va changer le jour où Charlie, mon patron, va décider d'ouvrir un cinéma clandestin.
 

Au risque de tout perdre, c'est ainsi que naît la rébellion. Notre combat pour la culture.

 

 

 

Avis :

Je me rappelle avoir mis ce livre dans ma shopping list quand je l'ai vu aux Éditions Valentina. Mais manque de temps ou d'argent, je ne me l'étais toujours pas procuré...

Et voilà qu'un jour l'auteur nous propose son livre à lire pour écrire une critique dessus ! Mon site étant assez neuf, je n'ai pas osé dire "oui" et pourtant, elle m'a gentiment demandé de le faire et de prendre mon temps ^.^ En voilà une bonne chose ! =D

 

 

Parlons de ce livre... Comme je m'y attendais, et c'est le point le plus interressant dans cette histoire, on découvre la vie quotidienne de ces habitants vivant sous une dictature. Il y a ceux qui sont complètement lobotomisés par cette "propagande", il y a ceux qui réfléchissent par eux-mêmes, et puis enfin il y a ceux qui ne savent pas trop où ils en sont dans cette vie de "prisonnier".

Notre héroïne, Jinja, appartient à cette dernière catégorie. Bien que je n'ai pas su exactement décrypter le caractère du personnage (à part qu'elle soit maladroite, j'ai du mal à saisir ses réactions, même pour une fille timide), j'ai constaté une certaine évolution : elle est passée de celle qui ne pose aucune question et vit sa vie sans vraiment s'y intéresser à celle qui s'investit pour partager ce qu'elle pense être juste. Tout au long du récit on la sent un peu portée (volontairement) par les évènements, puis le récit s'achève par sa propre performance, l'annonciation de leur combat, de son combat, donc de son investissement dans la vie.

 

Il y a un point que je ne saurais dire s'il est négatif ou positif : le rythme très lent du récit.

Dans un premier temps, on pourrait dire que c'est génial, l'auteur nous partage plein de détails ou de situation avec précision... Je suis amatrice de détails, donc en général j'aime énormément ça.

Mais ! (oui, il y a un "mais"), donc Mais ! Le problème c'est quo'n arrive au deux derniers chapitres toujours avec ce rythme lent qui raconte la vie quotidienne de l'héroïne, ses confrontations avec les autres habitants de Iérasia, etc...

Je trouve donc dommage qu'il manque une certaine "action" à cette histoire. On aurait pu s'attendre à ce que la rebellion secrète prenne de l'ampleur non pas seulement vis-à-vis des habitants mais également vis-à-vis du gouvernement en place (sans nécessairement aboutir à une conclusion, comme l'auteur l'a fait).

Donc en fait, la seule chose que je trouve dommage ce sont les deux derniers chapitres, presque "basés", alors qu'ils auraient mérités bien plus de détails et d'évènement qui aurait montré l'investissement du peuple face à son gouverneur.

 

 

Mis à part cette lutte pour la culture, il y a en fond une histoire d'amour pour l'héroïne qui va bien évidemment joué un rôle important dans sa vie et dans son "éveil". Personnellement, le romantisme ici est mis en fond, comme une décoration pour l'histoire, car tout tourne autour du cinéma clandestin que les personnes de son entourage montent.

Je ne suis pas fana des histoires d'amour à l'eau de rose mais j'aurais bien aimé voir un jeu de séduction un peu plus présent (quitte à inclure une romance, autant la jouer romantique :p)

 

 

Mais dans l'ensemble j'ai bien aprécié ma lecture (bien que j'ai du le lire sur ma liseuse T__T c'était dur T__T pourquoi les gens n'aiment pas le papier ? C'est bon le papier ! ... Oups, je m'égare ! XD)

Bref, j'ai mis plus de temps à le lire qu'un livre en feuilles et en encre mais je pense sincèrement que c'est plus dû à l'écran qu'au sujet de l'histoire ;p

J'espère que vous prendrez également plaisir à le lire =D

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×