Chroniques de Zombieland

Auteur : Gena Showalter

 

Genre : Urban Fantasy, romance, action

 

Tomes : 2/3 (sortie VA du tome 3 : 30 Septembre 2014)

 

Éditeur : Darkiss

 

 

 

9782280285032

Tome 1 : Alice au pays des zombies

 

 

 

Résumé :

 

Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde... Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.

 

 

Critique :

 

Je n'ai que très rarement vu et lu sur le thème des zombies mais, croyant qu'il s'agissait d'un conte revisité, je me suis tenté. Avant toute chose, il faut comprendre que ce n'est PAS un conte revisité, même si l'auteur y a glissé plusieurs clins d’œil que je vous laisserai découvrir.

 

Nous rencontrons donc Alice, une jeune fille venant d'une famille peu banale. En effet, son fou de père retient toute sa famille cloîtrée dans la maison dépassé l'heure du coucher de soleil. Pour l'adolescente, pas de sortie en soirée, au cinéma, chez des amis... Pas d'amis même pour le coup. Du coup, elle a développé un sacré sister complex avec sa petite sœur, ce qui est légèrement agaçant. Pour Alice, Emma est la 8ième Merveille du monde, dépassant de très loin toutes les autres. Aussi, lorsque celle-ci insiste pour participer à son spectacle, qui se déroule le soir, à la tombée de la nuit, elle cède et supplie ses parents de les laissez y aller. Pour une fois, elle parvient à les convaincre... ce qu'elle va finir par regretter lorsque, au retour, ils se font attaquer par une horde de zombie. Pour Alice, c'est le temps du changement, elle seule rescapée de l'accident, elle seule témoin des monstres que feu son père, qu'elle croyait fou, voyait.

 

Comme je l'ai dit, la vie va changer pour la demoiselle. Elle va intégrer un nouveau lycée, maintenant à la charge de ses grands-parents, et va faire de nombreuses rencontres, tout aussi amicales qu'amoureuses.

Tout comme avec sa sœur, Alice va vouer une admiration sans borne à Kat, sa nouvelle meilleure amie à l'égo surdimensionné. Kat, appelé également Chien Fou (Mad Dog en VA) par Alice, est excentrique, égocentrique, est persuadée d'être la meilleure en tout, et s'aime telle qu'elle est. Pour ma part, je la trouve assez agaçante mais son caractère tout feu tout flamme s'accorde bien avec Frosty, à tour de rôle son petit-ami et ex-petit-ami, à tour de rôle l'aimant comme une folle et le détestant, le lui faisant amèrement bien payer. J'aime beaucoup ce petit couple qu'il forme et cela rend Kat moins agaçante à mes yeux... surtout que malgré son caractère, elle s'avère un véritable soutien pour Alice qu'elle accepte telle quelle.

 

Bien évidemment, derrière cette histoire de chasse au zombie, il s'agit également d'histoires d'adolescents. Et qui dit adolescents, dit joies de l'amour. Notre petite Alice va avoir le coup de foudre pour le Bad Boy du lycée, Cole, celui qui est craint par tous les garçons et admirées par toutes les filles. Leurs rencontres se feront d'abord tumultueuses, surtout du fait qu'Alice n'est pas du genre à tenir sa langue. Elle a une répartie bien sentie qui m'a fait rire durant toute ma lecture et, quelque part, je comprends tout à fait que cela rende fou son entourage. Elle ferme le clapet à ceux qui lui cherchent des noises mais aussi à Cole, qui cherche sans cesse à lui donner des ordres. En un mot, elle ne se laisse pas faire et c'est l'une des choses que j'ai énormément apprécié dans ce personnage. Bien que légèrement imprudente, elle est très combattante et, lorsqu'elle découvre la vérité sur les zombies, elle tient à s'engager immédiatement à la cause des tueurs de zombies dont Cole est indéniablement le chef (d'ailleurs, son comportement me fait inévitablement penser à l'alpha d'une meute de loup-garous : puissant, violent, mais prêt à tout pour protéger les siens).

 

Outre les zombies (qui sont présentés avec une approche qui diffère légèrement de ce qu'on a l'habitude de voir), notre héroïne devra faire face à la pire menace de l'Humanité : l'Homme lui-même, prêt à tout pour tirer profit de la situation, trompant, se jouant de nos héros, les menaçant voire tentant de les exterminer...

 

Ce fut donc une lecture que j'ai beaucoup apprécié, tellement en réalité que je l'ai dévoré en une journée, suivi immédiatement par le second tome. Gena Showalter a un style fluide, très agréable, mais surtout, du point de vue d'Alice, cela n'en devient que plus tordant, la jeune femme ayant – je le répète – une langue bien pendue et des références surprenantes.

 

 

 

 

 

9782280314657

Tome 2 : Alice et le miroirs des maléfices

 

 

Résumé :

 

 

J'AI TOUT PERDU.

UNE AMITIÉ SINCÈRE.

MON NOUVEAU FOYER.

MON BUT.

MA FIERTÉ.

TOUT EST MA FAUTE.

JE NE PEUX BLÂMER PERSONNE.

MOI SEULE AI LAISSÉ LES TÉNÈBRES SE RÉPANDRE...

 

Alice Bell a tout perdu. Sa famille. Ses amis. Son foyer. Les Zombies se sont dressés en travers de son chemin. Et maintenant, des phénomènes étranges se produisent soudain... Les miroirs prennent vie, les morts murmurent... Le pire, ce sont les ténèbres qui grandissent en elle, le Mal qui commence à la ronger. Elle n'a jamais autant eu besoin de sa bande de tueurs de Zombies...
Mais au lieu de l'aider, Cole, son amoureux et le leader de la bande, semble se replier sur lui-même, et l'éviter, elle... et toute la bande. Reste à Alice sa meilleure amie, Kat. Avec elle à ses côtés, Alice va repartir en guerre contre les Zombies. Un jeu dangereux qui l'amènera à percer le secret de Cole et à combattre ses propres démons. Faute de quoi, ils sont tous condamnés... Et l'heure tourne !

 

 

 

Critique :

 

Comme je l'ai expliqué dans ma critique du tome 1, j'ai tellement adoré ce livre que j'ai enchaîné sur le second. Nous retrouvons donc notre Alice prête à combattre les méchants humains tout aussi bien que les zombies. Ce qui change un peu avec le fil conducteur du premier, c'est que ce second est principalement axé sur les romances de plusieurs des personnages. Bien évidemment, nous retrouvons mon petit couple favori, KatXFrosty, dont le jeu du chat et de la souris se retrouve encore plus vivifiant que le premier tome, mais également quelques autres...

 

Tout comme notre narrateur qui n'est autre que notre héroïne elle-même, nous allons donc principalement découvrir les hauts et les bas de sa relation avec Cole. Cole qui, suite à une vision, se sert de ce prétexte pour s'éloigner stupidement d'Alice. Non seulement je me doutais que l'interprétation des visions n'était pas conforme et cachait quelque chose, mais en plus, j'avais l'impression que c'était Cole lui-même qui faisait tout pour créer la confusion, menant à ce qu'il croyait comprendre. Bref, adieu le prince charmant (selon mes propres critères, pas ceux des contes Grimm), bonjour petit connard de merde. Après tout, c'est un garçon, on ne peut pas trop lui en demander mais en tant que fille, j'avais sincèrement envie de lui flanquer une bonne raclée... ce qu'Alice ne s'est pas privée de faire ! Un point pour elle ! Ses réparties verbales étaient déjà géniales mais alors ses coups de poings... Bien qu'elle m'agace sur d'autres aspect, je suis tout à fait prête à virer ma cuti rien que pour l'avoir à mes côtés !

Blague à part, sa violence cache également un profond problème auquel elle devra faire face : en effet, elle n'est pas ressortie indemne de sa dernière morsure et tentera de combattre le mal qui la ronge durant tout ce volume. Mais notre Alice est forte et compte bien ne pas se laisser faire !

 

Le nœuds de l'ennemi ne change pas vraiment, la bande de déglingueurs de zombies se bat toujours contre Anima Industries, et ce sera également le cas dans le tome 3. Cette société représente donc vraiment le véritable ennemi d'Alice et sa bande. Dans ce second tome, on en apprendra d'ailleurs un peu plus sur les horreurs qu'ils pratiquent et notre héroïne va terriblement souffrir... sans parler de ses états-d'âme, ses crises de panique face aux changements, sa relation plus qu’ambiguë avec Cole et le zombie qui tente de la dévorer de l'intérieur.

 

Bref, il me tarde de découvrir la suite.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×