Infiltré

02 infiltre ack

 

 

 

Auteur : David Cooper

 

Éditeur : STEditions

 

Genre : Homoromance, policier

 

 

Résumé :

 

Cameron Forsight est étudiant en criminologie à l'université de Stanford. Il rencontre Steve Maclane, un brun ténébreux et séduisant dont les charmes ne le laissent pas indifférent. Mais Cameron a une petite amie, Samantha Sullivan, étudiante en chimie, et il va très vite comprendre que Steve n'est pas le jeune homme qu'il prétend être.

 

 

Critique :

 

J'ai commencé cette nouvelle avec l'idée d'apprécier le style de David Cooper qui m'a conquis grâce à sa série Lune de sang. De ce côté-ci, je n'ai pas été déçue : l'auteur possède une écriture fluide et agréable, concise et détaillée. Ce fut donc très agréable de le retrouver.

 

Cependant, j'ai moyennement aimé cette nouvelle. L'intrigue mise en scène ici ne se prête absolument pas au support : un jeu de fausses identités, d'infiltration, d'enquête... Il n'est pas possible de développer de manière correcte ce genre d'histoire en aussi peu de pages. Et pour preuve, l'auteur n'a pas réussi à me garder en haleine, les révélations et enjeux étant trop rapidement dévoilés aux lecteurs sans prendre la peine de laisser planer un certains suspense. Ce fut comme des mathématiques de niveau primaire : un problème (ou une question en l’occurrence) se pose, il suffit d'appliquer une seule formule et hop !, c'est résolu ! Ni plus ni moins, toute l'histoire passe trop vite sans nous laisser le temps de digérer, d'imaginer les non-dits, de monter des suppositions jusqu'à aboutir à la conclusion. La question n'a même pas le temps de se poser que la réponse nous vient immédiatement après.

 

Le deuxième élément que je n'ai pas apprécié, c'est que cette courte nouvelle est divisée en deux temps. 75% du livre traite donc de l'infiltration à Stanford, le reste d'une mission quelques années plus tard. Sans en dévoiler le contenu, je sens comme un effet d'inachevé en ce qui concerne la première partie – car je trouve personnellement qu'il n'y a pas assez de détails sur la conclusion, donc pas de réelles réponses à qui-quoi-comment-combien ? – et un peu (beaucoup) trop de facilité pour la seconde.

 

Pour conclure, je donne également un mauvais point pour le prix exorbitant de ces quelques centaines de pages...

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.