Secret Service - Maison de Ayakashi

Auteur : Cocoa Fujiwara

 

Éditeur : Kurokawa

 

Tomes : 10/11

 

Genre : Romance, fantastique, comédie, action

 

 

 

Service secret maison de ayakashi manga volume 1 simple 52363

 

 

Résumé :

 

Ririchiyo Shirakiin a un gros défaut : elle ne peut pas ouvrir la bouche sans dire des choses désagréables aux gens. Sous ses airs revêches, la jeune lycéenne a pourtant un cœur en or, mais après des années passées à n’exister qu’à travers son statut d’héritière d’une riche famille, elle s’est construit une carapace qui l’étouffe. Bien décidée à changer de vie, Ririchiyo vient d’emménager dans la « Maison de Ayakashi », une résidence réservée aux descendants de créatures surnaturelles et d’humains. Avec ses étranges voisins, la jeune fille n’est pas au bout de ses surprises… surtout lorsqu’elle découvre que son mystérieux garde du corps a le pouvoir de se transformer en renard démoniaque !

 

 

Avis :

 

Ce premier tome commence avec la présentation de Ririchiyo, une jeune fille qui n'a pas sa langue dans sa poche mais qui regrette sans cesse son caractère. Venant d'une riche famille, elle est complexée par le fait qu'on ne voit en elle qu'un nom et non pas elle-même ; de ce fait, elle s'est créé une carapace pour se protéger et refuse de se lier aux autres. Mais c'est sans compter sur son mystérieux garde du corps, ou Secret Service, un toutou aussi borné que poli qui, visiblement, cache  quelques secrets. Cependant, il est entièrement dévoué à la jeune fille qui, inévitablement, commence à développer des sentiments.

 

Le Secret Service et la Maison Ayakashi ont été mis en place pour protéger les descendants métis humain-yokaï. Ce début nous propose un tour rapide des personnages de la résidence, tous des créatures venant du folklore japonais. Cependant, aucun approfondissement mais je ne désespère pas de les retrouver dans les prochains tomes. En attendant, une annexe se trouve à la fin du volume qui expliquerait à peu près la nature de chacun des résidents (sauf celle de Riri pour le moment) - ce qui n'est pas de refus quand on ne connaît pas aussi bien que ça le folklore japonais.

 

Côté graphisme, le style de Cocoa Fujiwara est plutôt agréable, à la fois kawaï mais aussi dark, sans abandonner la maturité de ses traits. Ce qui m'impressionne le plus c'est la petite taille de Riri par rapport à Soshi, son kitsune de Secret Service. J'aime moyennement son apparence « poupée » mais je conçois que ça ajoute au charme de sa personnalité explosive (que j'aime beaucoup par ailleurs, même si je ne comprends pas qu'elle regrette autant d'avoir du répondant).

 

Deux bonus se trouvent sous les jaquettes du tome, des gags en quatre cases assez drôle, surtout celui avec Soshi le toutou envahissant.

Bref, un premier tome qui me donne envie de découvrir la suite.



Secret service maison de ayakashi manga volume 2 simple 54195

 

Résumé :

 

Avec l'aide de Karuta Roromiya et Banri Watanuki, deux autres résidents de la Maison de Ayakashi, Ririchiyo semble avoir trouvé un certain équilibre. Si elle était au départ très hésitante à garder son secret service auprès d'elle, elle a fini par trouver sa présence rassurante. Mais la distance respectueuse qu'il maintient entre eux pèse de plus en plus à la jeune fille, qui aimerait avoir une relation aussi amicale et détendue que les autres avec leur secret service. Malheureusement, une intrusion peu agréable va perturber ses projets de rapprochement: Kagerô Shôkiin, le fiancé que lui a choisi sa famille, a décidé de revenir avec fracas dans sa vie après des années de silence.

 

 

Avis :

 

Mon avis est très mitigé sur cette suite. Tout d'abord, le tome commence, pour mon plus grand plaisir, par une histoire du nouveau quotidien de Ririchiyo à l'école, en compagnie de deux de mes chouchous : Roromiya et Watanuki. Il est très plaisant de découvrir comment ces deux-là vivent au quotidien, Roromiya complètement à la masse et Watanuki si timidement amoureux d'elle qu'il ne trouve pas d'autres moyens de s'exprimer par le contraire de ce qu'il pense. Il est également marrant de le voir se montrer comme une racaille alors qu'en réalité, il n'en est rien... Je le soupçonne même d'avoir commencé à développer cette attitude suite aux remarques désobligeantes que tiennent les élèves envers Roromiya (même si cette dernière n'en a que faire, vivant dans son propre monde). Le petit plus est la tournure de l'interaction entre Watanuki et Ririchiyo : deux personnages qui veulent se montrer forts, qui disent tout haut des choses désagréables, sans vraiment y penser, je trouve ça assez amusant.

 

Dans la seconde partie de ce tome, l'histoire se recentre sur le couple Ririchiyo et Miketsukami, avec l'arrivée d'un troisième élément : Kagerô, le fiancé de Ririchiyo. Grâce à son arrivée, on en apprend davantage sur Miketsukami, son ancien secret service. Cependant, toute la scène se joue de manière bien trop mélodramatique pour ce que cache véritablement le kitsune. Bref, trop de pesanteur et de mélodrame pour trois fois rien. Le seul point positif est de comprendre qui est véritablement Mikastukami, grâce aux développement de son passé et surtout la base de ce qui fait son éternelle adoration envers Ririchiyo.

 

Moi qui suit fan des cas sociaux dans les mangas, je n'ai ressenti aucun attachement envers Kagerô qui, pourtant, semble placer assez haut la barre du débilisme extravagant.

 

En résumé, ce fut un tome qui m'a laissé un arrière-goût de déception mais, à présent que l'histoire est bien en route entre le couple principale, j'espère qu'on s'attardera un peu plus sur les seconds, davantage sur Watanuki et Roromiya, mais également sur Sorinozuka (qu'est-ce que j'ai du mal avec leurs noms, c'est dingue !).

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×